La nutrithérapie

La nutrithérapie est l'art de fournir à l'organisme la bonne molécule (orthomolécule) au bon moment (chronobiologie). En nous nourrissant ainsi que notre microbiote digestif 2 à 3 fois par jour, nous avons la possibilité de prévenir et d'enrayer les maladies métaboliques telles que le diabète, l'obésité, les maladies cardiaques, l'arthrite, la dépression...très répandues dans les pays occidentaux. La nutrithérapie vous aide à retrouver l'équilibre (homéostasie) en évitant certains toxiques et allergènes, en appliquant le jeûne intermittent, la détoxication en intégrant des nutriments ciblés, des préparations multivitaminées et multimineralisées contenant des acides gras essentiels, des enzymes, des fibres solubles ou insolubles...

Nous négligeons beaucoup de choses concernant notre santé. Voici quelques symptômes, hors de toute maladie avérée, provoqués par les micro-carences liées à certains organes ...  

Glandes surrénales 

Fatigue chronique, bâillement dans l’après-midi, lombalgie chronique, serrer ou grincer les dents (bruxisme), difficulté à s'endormir, difficulté à démarrer le matin, faiblesse, vertiges... burn-out !

Microbiome humain

Acné chez l'adulte et l'enfant, eczéma, halitose (mauvaise haleine), asthme, allergies, cernes sous les yeux, langue chargée, fatigue... 

Foie et vésicule biliaire

Douleur entre les omoplates, hémorroïdes ou varices, selles grasses ou brillantes, sensibilité à la fumée des cigarettes ou aux produits chimiques, nausée... 

Système cardiovasculaire

Essoufflement à l'effort modéré, visage devenant rouge sans raison, inconfort en altitude, crampe musculaire à l'effort, respiration lourde et/ou irrégulière...

Reins et vessie

Douleur au milieu du dos, bouffis autour des yeux, cercles sous les yeux,  urine trouble, sombre ou à forte odeur. 

Thyroide

Perte d'un tiers latéral du sourcil, sensibilité au froid, mauvaise circulation, difficulté à perdre du poids, constipation chronique

Quelques bonnes habitudes à adopter...

  • Manger local, bio  et si possible «tout droit de la terre» permet de préserver au maximum les vitamines et les minéraux des aliments. ​Le sol mort conduit à un épuisement des nutriments dans les aliments que nous mangeons. Manger de la nourriture morte vous rend fatigués et déprimés.

  • Manger des aliments non transformés. Les aliments nous parviennent pollués, raffinés, trop sucrés, trop salés, enrichis en graisses de mauvaise qualité, additionnés de conservateurs, de colorants... détruits par des cuissons de plus en plus agressives.... Pourquoi? Parce qu’ils sont bon marché. Ils fournissent des calories contenant peu de nutriments.

       En fait, l'Occident                 souffre d'une

       malnutrition 

       accompagnée d’une     

       suralimentation.

  • Apprendre à faire de bonnes combinaisons alimentaires vous aidera à absorber tous les nutriments contenus dans les aliments que vous mangez.

  • Tremper vos grains et des haricots réduit l’acide phytique, qui bloque potentiellement 

      l’absorption du fer, du          zinc, du calcium et du          magnésium.

  • Faire germer des graines. Les chercheurs ont constaté une augmentation significative de l'activité antioxydante aux jours 2 à 5 de la germination. Au cours de cette période, une pousse synthétise une quantité énorme d’antioxydants-vitamines, notamment les vitamines B, C, D... Par exemple, dans certaines variétés de haricots, le niveau de vitamine C augmente six cents fois, la vitamine E dans le blé germé, une douzaine de fois.

         La teneur en                         caroténoïdes et en 

       bioflavonoïdes                     augmente également           de manière                           significative.

  • Couper et hacher des oignons et de l'ail libèrent l'alliinase, une enzyme qui contribue à la formation d'un nutriment appelé allicine. L'allicine (une minute de cuisson suffit pour la détruire) 

      lorsqu'elle est                      consommée,                        contribue à former              d'autres composés              susceptibles de nous          protéger contre les              maladies.

" Quand quelqu’un désire la santé, il faut d’abord lui demander s’il est prêt à supprimer les causes de sa maladie. Alors seulement, il est possible de l’aider "

Hippocrate, vers -460 et vers  -370 avant JC 

©2020

Grayscale on Transparent_edited.png
  • Facebook
  • Instagram